Qu’est-ce qu’un éclairage opératoire ?

Les lampes chirurgicales sont des appareils d’éclairage utilisés principalement en chirurgie. Ces lampes fournissent une lumière homogène, sans ombres, sur la zone à opérer.

Un éclairage opératoire se compose distinctement d’un ou plusieurs ensembles de têtes d’éclairage attachés à un bras de suspension qui permet un mouvement vertical et circulaire. Le bras de suspension est la plupart du temps connecté à un adaptateur fixe, sur lequel le bras peut tourner. Ils ont des commandes de gradation, et certains offrent une taille de champ réglable pour réduire l’éclairage à la périphérie du site chirurgical.

Parties d’un éclairage opératoire

  • Ampoule.
  • Filtre kata thermique.
  • Condenseur.
  • Plusieurs miroirs.
  • Panneau de commande.
  • Système de montage.
  • Transformateur.

Quels critères prendre en compte lors du choix d’un éclairage opératoire ?

Il est recommandé de prendre en compte plusieurs critères lors de l’achat d’un éclairage opératoire, tels que l’uniformité de l’éclairage, le diamètre du champ éclairé ou le type d’ampoules. D’autres caractéristiques, telles que les accessoires disponibles, le poids et la mobilité de l’équipement peuvent également être prises en compte.

  • Uniformité d’éclairage : Ce critère est essentiel, car la vision humaine ne fonctionne bien que dans un champ uniformément éclairé. Si la lumière de la lampe n’est pas homogène, il peut s’agir d’une déficience technique de l’équipement lui-même qui va créer des zones d’ombre, obligeant le professionnel à ajuster fréquemment l’éclairage. Généralement, les lampes chirurgicales ont des lentilles épaisses qui assurent une répartition uniforme de la lumière, permettant une mise au point correcte sur la surface et la profondeur du champ chirurgical.
  • Diamètre du champ éclairé : c’est la surface éclairée par l’éclairage opératoire. Assurez-vous que le diamètre du champ éclairé est adapté aux utilisations prévues.
  • Intensité lumineuse : doit être comprise entre 8.000 et 36.000 Lux. En général, l’intensité de la lumière peut être ajustée pour s’adapter à différentes utilisations chirurgicales.
  • Type d’ampoule : vous pouvez choisir des lampes chirurgicales halogènes ou des lampes chirurgicales à LED. Les LED blanches neutres permettent une excellente identification des tons rouges et jaunes et permettent une distinction facile entre les tissus et les organes. De plus, la plupart n’émettent pas de quantités importantes de lumière bleue, nocive pour la rétine en cas d’exposition prolongée. La lumière jaune, utilisée dans certaines lampes halogènes, a tendance à déformer la perception des couleurs et peut être trompeuse lors des diagnostics, par exemple.
  • Température de couleur : doit être d’environ 4 500 Kelvin.

Chez Kalstein, nous sommes FABRICANTS d’équipements médicaux de la plus haute qualité et nous vous proposons des lampes opératoires innovantes aux meilleurs PRIX du marché. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter le menu Produits. ICI